Même la gestion foretière s’est digitalisée de nos jours

J’adore me promener en forêt ! pas vous ?

J’y vais vraiment très souvent, et si je n’ai pas le temps de me déplacer aussi loin, puisque j’habite en centre-ville, je passe au moins faire un tour par le grand jardin public, en revenant des courses.

Vous pensez bien, je passe ma vie devant un écran d’ordinateur, alors si je ne vois pas des arbres, des plantes, des fleurs, des végétaux, et tout ce qu’il y a dans la nature très souvent, je déprime.

Et si cela arrive, après je ne peux plus écrire de jolis textes et fabriquer de beaux sites 🙂

Évidemment, quant on travaille dans web comme moi, et qu’on se met à penser les gens qui sont payés pour passer toute leur journée dans les bois, on les imagine forcément très différents de nous.

Des sortes de warriors hardis, simplement armés de haches, de scies et de tronçonneuses, qui n’ont de cesse, été comme hiver, d’arpenter ces lieux magiques entourés par les oiseaux, les écureuils et les renards, pour ranger et exploiter inlassablement ces immenses forêts.

En vérité, si on s’intéresse un peu plus à la réalité de terrain, on s’aperçoit vite que c’est là une vision, certes poétique, mais assez restreinte et rétrograde de ce secteur professionnel.

Car ces techniciens sont évidemment aussi dotés d’outils beaucoup plus évolués et modernes maintenant.

Des produits informatiques innovants pour ceux qui œuvrent dans les bois

IA’S Tech développe et commercialise des appareils informatiques et des logiciels spécifiquement destinés à tous les professionnels de la filière bois.

Des compas et des équipements pour mesurer, des instruments pour gérer la traçabilité, des kits solaire pour recharger, des imprimantes portables, des tablettes, des PDA, du matériel de gestion forestière solide et de qualité, pour tous les forestiers qui veulent gagner du temps et être efficaces.

Consultez la présentation, la boutique, et visitez la rubrique actualités pour trouver toutes les infos sur les nouvelles applications, les dernières solutions logicielles, tous les évènements et les diverses annonces.

Travailler c’est bien, gagner de l’argent c’est mieux !

Quand on travaille dans le web, ou dans n’importe quel autre secteur, on gagne généralement de l’argent, ce qui est bien normal, parce que ça demande beaucoup d’efforts, et que c’est un petit peu le but.

Seulement, lorsqu’on débute une nouvelle activité ou à un nouveau poste, si on se lance dans l’entreprenariat, ou bien lorsqu’on monte son propre commerce, on est généralement très occupé.

Développer son affaire, faire sa place dans une équipe, élargir son réseau de partenaires, agrandir son portefeuille clients, progresser et parfaire ses compétences, cela prend toujours beaucoup de temps.

Si bien que très souvent, les fonds que l’on économise se retrouvent à dormir sur un compte en banque, au mieux, ils sont mis de côté sur un contrat d’assurance-vie, au pire, sur un livret A.

Alors, au bout d’un moment, on commence à penser qu’il serait peut-être plus judicieux de placer avantageusement
ces économies, et, on dit qu’on va en parler avec son comptable, ou bien se renseigner sur internet, en discuter avec ses connaissances, en bref, on s’en occupera demain.

Les mois passent, vous trimez dur pour réussir et y arriver, et finalement, ce sont des années qui sont passées.

Pendant toute cette période, vous auriez pu rentabiliser votre pécule, faire se multiplier tous ces billets et toutes ces pièces, et sans vous fatiguer en plus, en toute sérénité.

Mais au lieu de cela, tout est resté comme paralysé, et ce qui reste maintenant, ne vous permet toujours pas d’envisager de grands projets et de réaliser vos rêves.

Capitaliser et profiter pleinement du fruit de son travail

En vérité, il ne faut jamais attendre, c’est quelque chose qui devrait être enseigné à l’école.

Toutes les opportunités qui se présentent à chacun d’améliorer son niveau de vie doivent être saisies immédiatement, parce qu’on ne sait jamais de quoi sera fait l’avenir.

Renseignez-vous sur Capitalize, un site spécialisé en produits défiscalisants et services financiers.

Des solutions pour payer moins d’impôts, pour regroupez ses crédits, pour trouver une bonne mutuelle, ou une assurance pour les travailleurs non-salariés intéressante.

Consulter des actualités placement et finance, pour vous tenir informé de toutes les nouveautés en matière d’impôts, d’épargne, de retraite, sur le bitcoin… et tous les sujets en rapport avec le monde économique et le rendement financier.

Parce qu’il n’est ni malin, ni prudent, de reporter toujours à demain les choses vraiment importantes, et qu’il n’est jamais ni trop tôt, ni trop tard, pour se constituer un capital solide et anticiper l’avenir.

déficalisation

Comment se former au maquillage 2.0 ?

Nous ne sommes pas forcément toutes ultra fan de maquillage.

Pour ma part en tous cas, il y a bien longtemps que je ne peinturlure plus la totalité de la figure tous les jours.

Quant j’avais 16 ans, 18 ans et 20 ans, oui, là j’utilisais toutes sortes de fonds de teint, des crèmes, du fard à paupière, des crayons, de l’eyeliner, des paillettes, et même des teintures pour les cheveux.

Mais arrivé autour des 25-30, les choses ont changées. J’ai trouvé que ça avait tendance à me vieillir plutôt, ça n’est pas du tout l’effet recherché, et puis ça prend du temps.

Alors, j’ai pour habitude d’en utiliser très peu depuis un moment maintenant déjà.

Il m’arrive même de penser, et de dire, que je ne me maquille pas du tout.

En fait, ce n’est pas vrai 🙂

J’utilise toujours du mascara, juste pour déposer un tout petit peu d’ombre sur le bout de mes cils, et du rouge à lèvres pour les colorer très discrètement.

Pas la peine d’en utiliser des tonnes, ça fait de gros pâtés sinon, et ça ressort tout de suite si on ne se maquille pas énormément.

Mais employé avec parcimonie, ça change tout. J’ai tout de suite l’air plus en forme, plus joyeuse, c’est juste indispensable.

A certaines occasions spéciales, j’aimerais peut-être bien me mettre un peu plus en valeur, et au fond si je ne le fais pas, c’est surtout parce que je ne sais pas bien le faire.

École de formation, et grossiste en produits de beauté

Cils Expert est une école de formation, et un fournisseur professionnel de produits de beauté en gros.

Des modules pour les esthéticiennes qui veulent se perfectionner en technique de pigmentation manuelle des sourcils, en maquillage permanent, en rehaussement et extension de cils, et en méthodes nouvelles pour sublimer le regard de leur clientes.

Finalement, ce sont des solutions qui me paraissent vraiment idéales. Un maquillage léger qui resterait en place et que je n’aurais pas besoin d’enlever, ce serait juste génial.

Si un salon d’esthétique proposait ce genre de prestation à côté de chez moi, peut-être bien que j’adopterais.

N’hésitez pas à faire le tour du site, à commander vos articles en quantité, ou alors à prendre contact pour suivre un cursus, ou bien, pourquoi pas, pour devenir modèle.

esthétique et beauté

Joyeux Noël et Bonnes Fêtes (pourquoi faire compliqué)

Oh là là… vous en avez gros !

Noël Référencement 2019

Car, à moins d’être tombé follement amoureux, ou amoureuse, au cours des trois dernières semaines, et de vivre constamment sur votre petit nuage (ce que je vous souhaite de tout cœur évidemment), il y a des tas de vilaines choses qui vous prennent la tête ces temps-ci.

On vous a constamment bloqué aux ronds-points, ou bien vous n’arrivez plus à payer le péage, vous avez des actions dans les autoroutes et vous ne gagnerez pas autant que prévu, ou alors, vous n’avez même plus de voiture et l’état déplorable dans lequel se trouve notre planète vous angoisse complètement…

Bref, c’est le stress.

Alors, en bon petit guide, comme à mon habitude, et ce depuis plus de 10 ans, je devrais vous servir tout un plat de positivisme là, avec beaucoup de « ça va forcément s’arranger l’année prochaine », « après la pluie, le beau temps », « ce qui ne tue pas rend plus fort », ou encore « qui ne se plante jamais n’a aucune chance de pousser – Jean-Michel Developpementpersonnel » (par Reminestasio ^^), mais, non, y a pas moyen là.

Non, ça ne va pas s’arranger tout seul, ou plutôt, tout le monde va devoir y mettre du sien si on veut que ça s’arrange.

Parce qu’il me paraît difficile de dire aujourd’hui « Mais de toute façon moi je suis heureux, je suis parfait, je m’en fiche de ce qu’il se passe autour de moi » enfin, à moins d’avoir ses entrées VIP à l’autre bout de l’Empire Galactique bien sûr 🙂

Bref, il va falloir se retrousser les manches les amis, costaud même, on n’a plus le choix, il faudra se tricoter les côtes ^^ (argot du XIXème siècle : battre)

D’ailleurs cette année, pas de plans BL gratuits dans mon article, ni de nouveaux annuaires totalement inconnus, non, je continuerais bien à pondre des lignes juste pour linker tous les potes, mais à part ça, choux blanc, y aura pas de cadeaux.

Promotion pack SEO jusqu’au 7 janvier 2019

Par contre, pour tenter d’adoucir quand même un peu tout ça, je me fends de vous offrir une promotion exceptionnelle de – 10% sur tous les packs AZCREA, et cela jusqu’au 7 janvier 2019 !

Le pack rédaction à 90€HT, le pack annuaires à 225€HT et le pack blogs à 270€HT, profitez-en !

Noël SEO 2019

((hé toi ! oui toi là ! tu pourras même en profiter jusqu’au 15 si tu veux ! chut ! ;))

Un bon moyen de faire une rentrée 2019 un peu plus zen.

Par contre, à partir du 7 janvier, le tarif des packs rédaction et annuaires se verra augmenté de 20% par rapport au prix actuel, et, ce, afin de les sortir de la faille spatio-temporelle dans laquelle ils sont restés coincés depuis 2014.

Voilà, je vous souhaite à tous de passer d’excellentes fêtes de fin d’année, et je vous laisse avec une vidéo que je pique à un collègue, carrément, il se reconnaîtra sûrement, il l’a diffusée cette semaine dans sa timeline sur Twitter 😀

Gros bisous 😉

Non, je ne suis pas une plateforme de netlinking ! mais je fais du SEO avec les annuaires par contre…

Plateformes de netlinking

Il existe aujourd’hui un grand nombre de plateformes de netlinking très imposantes qui proposent d’indexer votre url dans toutes sortes de supports, y compris bien entendu dans des annuaires.

Alors, par là vous accéderez à des tableaux de bord vous permettant d’acheter vous-même des lots de liens comme si vous étiez au supermarché, accompagnés de textes rédigés à votre place, tout est automatisé, on entre là de plain-pied dans le monde de Sophia.

Évidemment, ces plateformes d’achat de liens sont pratiques, ça va vite, et elles vous permettent d’accéder à tout un panel de liens que vous n’obtiendriez que difficilement en essayant de passer par tous les gestionnaires en direct.

Cependant, étant donné que tous ces services d’indexation dans les annuaires sont tout de même concurrents au mien, et même si d’un point de vue graphique je ne peux pas du tout rivaliser, je me dois de défendre mon territoire, et donc je vais tenter d’expliquer pourquoi mon travail est différent et quels en sont les avantages.

Qu’est-ce que le netlinking ?

Le netlinking consiste à fabriquer des liens entrants vers un site web dans le but de le faire remonter dans les classements des moteurs de recherche, principalement dans Google.

Quel est l’impact du référencement dans les annuaires sur le positionnement ?

Alors, comme on me le faisait très justement remarquer lors du dernier #SDDAY, une prestation un peu sophistiquée avec des annuaires populaires, ça ne sert pas à grand chose pour des sites un peu « underground ».

Cela parce que d’une part, le référencement dans les annuaires demande du temps, ce sont souvent de très gros sites, beaucoup de pages, beaucoup de données, il va falloir attendre que l’url s’installe bien dans l’architecture, ce qui est généralement plutôt incompatible avec le déploiement de sites qui vont avoir une durée de vie limitée et qui doivent prendre des top positions très rapidement.

Le SEO et les annuaires

Et ensuite, ça n’est pas très prudent pour des sites qui ne sont pas destinés à représenter officiellement une marque, une enseigne, une entreprise ou une structure, parce que le référencement dans les annuaires engendre indéniablement une certaine forme de légitimité, ce qui n’est pas toujours souhaitable pour des sites assez « expérimentaux ». D’autre part, ça peut même être carrément nuisible, parce que vous allez communiquer l’existence de vos pages à d’éventuels concurrents, qui seront principalement les gestionnaires des répertoires eux-même… ou alors prenez juste mon pack rédaction, ça limitera les risques 😉

Après aujourd’hui, il faudrait sûrement s’armer de toute une panoplie de chiffres et d’indices pour avoir la prétention de s’avancer sur la rentabilité avérée et palpable du référencement dans les annuaires, j’en utile peu et les seuls repères dont je tiens compte sont : la position de mes clients dans Google et le fait qu’ils reviennent.

Le positionnement

Incontestablement, indiscutablement, indubitablement, irréfutablement, après des années de tests, le référencement dans les annuaires est  un excellent moyen de griller des places dans les listings des moteurs de recherche.

Et de plus en plus, les boutiques, les magasins et les prestataires ont besoin d’asseoir la notoriété de leur nom, simplement, par exemple, parce qu’un nombre croissant d’établissements se lancent chaque jour dans le monde entier, et qu’inévitablement les homonymes se rencontrent de plus en plus souvent.

Et hormis les partenariats, avec l’introduction généralisé du nofollow, les annuaires restent actuellement l’un des meilleurs moyens d’obtenir facilement des liens d’autorité.

On peut aussi tout à fait obtenir des liens intéressants depuis des sites d’actualités ou des blogs, mais là on est quand même dans du SEO plus volatile, on va appuyer fortement sur des pages internes et cela aura un effet puissant mais soudain, c’est très bon en complément et pour la maintenance par contre.

Comment pourrir son référencement avec les annuaires ?

Alors, ça m’emmerde carrément hein, parce qu’évidemment quant on lâche des infos les gens se précipitent dessus pour les exploiter, et souvent tellement mal en plus, alors au bout de dix ans ça a tendance à me mettre un peu les nerfs en boule, mais pour la démonstration je suis bien obligée de donner une ou deux recettes pour arriver à pourrir à coup sûr son référencement avec les annuaires.

Les ancres de liens

Une mauvaise utilisation des ancres et des titres : alors là c’est la loterie, tout dépendra du prix que vous allez mettre je pense, mais ne vous attendez pas trop à un travail sérieux. A priori, parfois il n’y a pas de règles, les rédacteurs sont autorisés à utiliser les ancres et les titres qu’ils veulent, comme ça si vous manquez de chance, toutes vos ancres seront optimisées seulement sur l’url, sans jamais citer aucun autre mot clé…

Ou alors, autre possibilité, on a bien ciblé une expression clé, et du coup on la réutilise dans tous les titres, même si l’ancre se fait uniquement sur le nom de domaine, ce qui va fabriquer des tas de pages qui se baladent sur le net avec vos mots clés dans leurs propres urls, leurs propres balises meta title, la H1, alt, c’est formidable ! vous venez de noyer votre domaine sous un flot de pages parasites qui viennent justement squatter les mots clés que vous visez !

Le duplicate content

La focalisation sur le duplicate : bon, oui, il ne faut absolument pas faire de duplicate et rester original, ce qui n’oblige pas cependant à se lobotomiser une partie du cerveau hein… Parce que si vous écrivez : « ce commerçant vend des vestes bleus » (positeo : 12%), « cet e-shop solde des chemises vertes » (positeo : 22%), « ce magasin propose des pantalons kakis » (positeo : 23%), ah c’est vrai, on est bon question duplicate pour les annuaires, mais qu’est-ce que c’est chiant à lire ! Pourquoi ne pas dire « qu’ici on achètera sa veste bleu à un prix négocié en exclusivité seulement pour le visiteur », « que l’équipe entière de cette société prendra en charge la commande immédiatement après paiement pour faire partir la chemise verte le plus vite possible depuis l’entrepôt », « que vous pouvez essayer ce pantalon kaki comme en boutique, mais tranquillement chez vous, et le renvoyer sans aucun problème s’il ne convenait pas » ?… On peut rajouter un peu de valeur ajoutée, une certaine humanité et de la chaleur, même quand on parle toujours de la même chose, avec un peu d’imagination.

Bon, il faut faire attention à la digression et au hors sujet évidemment, ça demande une certaine expérience, je me suis plantée une fois en quatre ans avec la presta annuaires, j’avoue, au début, je suis partie un peu loin pour un gros site de transport sur l’organisation au sein la fourmilière, ah ça n’est pas passé du tout forcément. Ah oui ! aussi ! une histoire de crêpes savoyardes et de galettes bretonnes, bon ok ^^ mais je crois qu’il faudra encore rajouter quelques mojitos la prochaine fois pour que j’accepte de dire que j’ai vraiment fauté là XD

Bref, je ne prétends pas du tout être parfaite, loin de là, (hé les 2 Wayne’s World ! j’ai hâte de vous revoir la prochaine fois après le karaoké ! :p) par contre, j’y mets du cœur, Sophia elle, elle n’est pas prête d’en mettre…

Le marketing internet

Mais, évidemment : « Il n’y a que les moteurs de recherche qui lisent les textes publiés dans les annuaires » la bonne blague ! il n’y a que les moteurs, et parfois vous, enfin, à moins que vous ne lisiez même pas les textes que vous publiez sur internet, mais parfois ces textes sont aussi lus par les gestionnaires des annuaires, et si ! je le sais, j’en ai un ! et parfois ces textes seront lus par le commanditaire de la prestation, lui s’intéressera peut-être à ce qu’on raconte sur lui, et parfois même ces textes seront lus par des prospects, ou pire même, par des clients ! mais si ! j’ai eu plusieurs fois des mails pour m’avertir que quelqu’un était arrivé et avait acheté un article sur le site après avoir lu le descriptif que j’avais rédigé et envoyé sur Webrankinfo ou El-annuaire !

Alors d’après moi, vraiment, la meilleure manière de rater son référencement avec les annuaires, c’est de laisser une impression totalement insipide en décrivant son activité et son offre de manière complètement creuse et ennuyeuse à tous les internautes de l’univers.

Comment réussir son référencement avec les annuaires ?

Réussir sa promotion web

Un indexation dans les annuaires web sera efficace dans la mesure où cette action est exploitée au maximum en :

– effectuant des recherches, une étude du sujet, de l’ensemble du site, de la sémantique, de la concurrence, en menant une vraie réflexion, en se projetant, en initiant, etc, etc…

– en ayant une connaissance parfaite des supports, de leurs spécificités, de leurs contraintes, en optant toujours pour la diversité, etc…

– en appliquant les méthodes basiques du SEO : optimiser les ancres, varier les titres, essayer d’atteindre les meilleures places, etc…

– tout en ne négligeant pas le marketing : promouvoir le site sans être rasoir, parler aux internautes et donner envie, essayer de coller à l’ambiance, la philosophie, l’essence, l’état d’esprit de chaque domaine (et s’il n’en a pas, on en fabrique un ! poke mon prof préféré ^^), etc…

C’est certain, avec des BL qui pointent vers votre site, vous allez remonter, dans tous les cas, mais sans aucune méthode, précision, minutie, discipline, sur le long terme, vous allez perdre. D’autant plus qu’il est extrêmement difficile de revenir sur une inscription dans un annuaire, on ne pourra pas toujours modifier, et souvent on ne peut plus supprimer. Enfin, il arrive que ces supports offrent des options très intéressantes, comme l’indexation des urls réseaux, du flux rss, une page profil, la publication d’une actualité, etc, tout cela ne sera généralement pas exploité en passant par les plateformes.

En gros aujourd’hui vous avez le choix entre la pizza congelée réchauffée au micro-ondes qui sort en deux minutes du distributeur, ou alors vous venez à n’importe quelle heure à la Casa d’Azcrea, et en un quart d’heure elle vous servira une pizza cuite au feu de bois, moelleuse et croustillante, préparée avec de la pâte maison et des ingrédients frais, et si elle est bien lunée, elle vous offrira peut-être un petit café en plus, c’est vous qui voyez 🙂

Voilà,  les amis du netlinking, bisous ! je vous aime 😉 et je ne vous cite pas hein puisqu’il y a déjà plein d’articles sur vous, mais sérieusement pour un référencement durable et efficace avec les annuaires, il vaut mieux d’abord passer par une prestation globale haut de gamme et sur-mesure.

En optant pour cette solution vous n’aurez pas besoin de vous familiariser avec 30.000 interfaces, ni de chercher pendant des heures comment obtenir le meilleur résultat, vous n’aurez rien à faire, et ça ne coûtera pas forcément plus cher.

En utilisant intelligemment les meilleurs annuaires vous allez construire des fondements stables et des bases solides, vous pourrez alors continuer à naviguer tranquillement, même en eaux troubles et par mer agitée, et pourquoi pas récupérer du jus auprès des platefomes, l’embarcation est améliorée, elle tiendra la charge et ça ne coulera pas !